Parmigiana d’aubergine

Publié le Mis à jour le

Une recette gourmande de fin d’été, les melanzane alla parmigiana (aubergines à la parmesane) ! C’est un des plats fétiches de presque tous les italiens à base d’aubergine frite , de mozzarella, de parmesan et une simple sauce au basilic.

Donc non, malgré son nom, ce n’est un pas plat de la région du Parmigiano mais il est originaire de Campanie.

C’est un plat simple, à faire le jour même ou le lendemain. Il se déguste chaud ou à température ambiante.

086

 

 Ingrédients (pour 4 personnes)
  • 1 oignon
  • 2 aubergines moyennes
  • 800 gr de tomate ou de pulpe de tomate
  • 1 petit bouquet de basilic
  • 400 g de mozzarella de bufflonne ou fior di latte bien égouttée
  • 80 g de parmesan râpé
  • 1 gousse d’ail
  • basilic, huile d’olive, sel et poivre

Préparation

  • Emincer l’oignon
  • Préparer la sauce tomate
    • Faire rissoler la gousse d’ail et l’oignon dans 2 cs d’huile d’olive puis ajouter les tomates coupées en petits dés ou la pulpe de tomate.
    • Cuire 5 minutes puis baisser le feu, ajouter 6 feuilles de basilic et cuire encore un quart d’heure environ à feu bien doux.
    • Éteindre et ajouter encore quelques feuilles de basilic ciselées.
    • Réserver.
  • Préparer les aubergines :
    • Les couper en fines tranches (1/2 cm) dans le sens de la largeur
    • Les plonger dans l’eau avant de les faire frire
    • Les faire revenir dans une poêle à l’huile d’olive ou les faire cuire au four 30 min
    • Réserver
  • Préchauffer le four à 190°C.
  • Couper la mozzarella en tranches puis en petits dés.
  • Procéder au montage de laparmigiana :
    • Dans un plat allant au four, verser un filet d’huile d’olive
    • Disposer une couche d’aubergine
    • Saupoudrer de parmesan rappé, puis de mozarella
    • Répartir ensuite la sauce tomate
    • Répéter l’opération en terminant par la sauce tomate, jusqu’à épuisement des ingrédients
  • Enfourner pour 30 min de cuisson, term 8
  • Sortir du four, réserver 10 min avant de servir
  • Servir chaud ou à température ambiante

Pennes Arrabbiata

Publié le Mis à jour le

Ce soir, fin de semaine, je vous propose une recette de pâtes minute et qui plus est plat romain par excellence : les penne all’arrabbiata
Voici un plat idéal quand on a un repas à improviser avec des amis, car il est très simple à préparer et composé d’ingrédients que l’on a dans notre cuisine : des pâtes, de la tomate, du piment et de l’ail.
Un plat passionné, chaleureux…
La recette tire de là son nom: arrabbiata=fâchée, rouge comme lorsqu’on s’énerve ! Les pâtes en colère
La saveur de cette recette végétarienne vient de sauce tomate, du parfum du persil et du petit arrière-goût piquant. A servir accompagné de parmesan rappé, si vous le souhaitez.
003
 
Pâtes penne à l’arrabbiata (pour 4 personnes)
  • 360 g de penne- Mes pâtes préférées sont les pennes 1/2 colplètes Naturalia.
  • 400 g de pulpe de tomate
  • 1 gousse d’ail coupée en deux
  • une vingtaine de feuilles de persil plat
  • 2 piments d’oiseau
  • huile d’olive vierge extra
  • sel
  • option: 80 gr de parmesan rappé
Préparation
  • Dans une grande casserole, d’eau bouillante, faire cuire les pâtes al dente – réserver
  • Pendant ce temps, dans une poêle, faire revenir l’ail à l’huile d’olive
  • Ajouter le piment coupé en deux et la pulpe de tomate avec un tout petit peu d’eau
  • Laisser cuire pendant un quart d’heure environ à feu moyen, à couvert
  • La sauce doit devenir plus dense
  • Ajouter alors la moitié persil.
  • Laisser cuire encore 5 minutes puis ajouter le reste du persil.
  • Ajouter dans la poêle, les pâtes, les mélanger.
  • Servir bien chaud, avec du parmesan râpé, si vous le souhaitez.

Pâtes au pesto sicilien de tomates séchées et amandes (alla trapanese)

Publié le Mis à jour le

Ce magnifique soleil de Septembre me fait penser à la Sicile et m’a inspiré ce délicieux plat: les pâtes au pesto de Trapani (alla trapanese) à base de tomates, persil et amandes ! Un seul mot: divin !
Il s’agit d’un des pesti les plus connus en Sicile.
Le pesto, cette sauce crue à base d’herbes, d’ail, de parmesan et de pignon, est mon allié, il m’aide à préparer des plats rapides, simples et tellement parfumés.
Parmi les multiples variantes de pesto, celui que je vous présente aujourd’hui, vient de Trapani est une très jolie ville sur la côte Ouest au sud de Palerme. Elle est située sur une péninsule très serrée… Entourée par la mer et balayée par le vent, elle est très connue entre autre pour son couscous de poisson et ses marais salant.
Le pesto de Trapani est à base du produit phare de l’île, l’amande.
Pâtes (fusilli lunghi) au pesto alla trapanese (pour 4 personnes)
  •  400 g de spaghetti (j’adore les Spaghettis 1/2 complet Naturalia)
  • les feuilles d’un petit bouquet de persil
  • 200 g de tomates séchées
  • 60 g d’amandes mondée
  • 40 gr de parmesan
  • 2 gousses d’ail
  • huile d’olive
  • sel

Ingrédients

  • Pour enlever la peau des amandes, il suffit de les plonger 2 min dans l’eau bouillante
  • Porter à ébullition une grande quantité d’eau dans une casserole (au moins 4 litres).
  • Y plonger les pâtes et les cuire le temps indiqué sur le paquet en ayant soin de mélanger de temps à autre.
  • Préparer le pesto en mixant les tomates séchées, l’ail, le persil, le parmesan, les amandes – Pour aller plus vite, je n’utilise pas de motier mais un petit mixer.
  • Puis verser le mélange dans un bol et  verser au fur et mesure l’huile d’olive en remuant sans cesse
  • On doit obtenir un mélanger aqueux et avec quelques petits morceaux.
  • Égoutter les pâtes, en gardant l’eau de cuisson
  • Puis, dans une poele, sur feu doux, verser le pesto, 5 cas d’eau de cuisson pour délayer le pesto et enfin ajouter les pates
  • Bien remuer en continuant la cuisson, l’eau va s’évaporer et le pesto va enrober parfaitement les pâtes
  • Servir de suite bien chaud.

Pâtes à la crème de courge, chorizo et oignons frais

Publié le Mis à jour le

C’est la saison des courges et potirons, voici une recette de pâtes crémeuses, profondément automnales, pleines de saveurs.
On peut utiliser une courge ou un potimarron, ils apportent une douceur au plat, avec une texture fondante et une pointe de goût de marron. Pour le contraste tant autant esthétique que gustatif, j’ai utilisé du chorizo et des oignons nouveaux, légèrement poêlés.
Une assiette de pâtes qui met de bonne humeur !
 010

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 500 g de pâte – penne de préférence – j’adore les pennes 1/2 complètes de Naturalia
  • Pour la crème
  • 1 petit potimarron ou une petite courge – 500 gr
  • 50 cl de lait
  • 40 gr de parmesan râpé
    Pour la garniture
  • 6 tranches de chorizo
  • 2 oignons nouveaux
  • sel et poivre

Préparation

  • Laver, évider et couper en dés le potimarron.
  • Couper les tranches chorizo en fines lamelles
  • Découper les oignons
  • Dans une casserole, verser le lait et les dés de courge
  • Faire cuire à feu moyen durant 15/20, jusqu’à ce que le potimarron soit tendre.
  • Mixer et réserver
  • Pendant ce temps, porter à ébullition une grande quantité d’eau puis la saler.
  • Cuire les pâtes 2 minutes en moins par rapport au temps indiqué (7 minutes).
  • Dans une poêle, faire revenir à l’huile d’olive, le chorizo et l’oignon nouveau, à feu fort durant 2 min – réserver
  • Dans la poêle, chauffer doucement la crème de potimarron
  • Égoutter les pâtes et les plonger dans la crème de potimarron.
  • Y verser le parmesan, remuer en continuant la cuisson durant 1 minute
  • Ajouter le chorizo et l’oignon
  • Servir de suite les pâtes

Risotto à la courge, parmesan et sauge

Publié le Mis à jour le

Le risotto pointe à nouveau son bout du nez. Gorgé de saveurs, crémeux et rassurant il est idéal quand il commence à faire froid.

En harmonie parfaite avec la saison, je l’ai préparé à la courge qui est plus fondante que le potiron. Ce risotto, très classique, prend une belle couleur jaune orangée et se parfume des arômes de châtaigne du potimarron.

Pour donner une touche de croustillant automnal par rapport au fondant du potimarron, on peut servir le risotto avec des noisettes concassées.

002

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 300 g de riz à risotto (arborio ou carnaroli)
  • 400 g de potiron épluché
  • 4 feuilles de sauge
  • 1 oignon
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 100 g de parmesan fraîchement râpé
  • 1 litre de bouillon de poule
  • 10 cl de crème ou de mascarpone
  • sel
  • poivre
  • huile d’olive

Préparation

  • Garder le bouillon sur feu très doux afin qu’il ne soit pas froid
  • Coupez la chair de potiron en petits dés.
  • Emincer l’oignon
  • Dans une poêle, à l’huile d’olive, faire blondir l’oignon,
  • Ajouter le riz et remuez à la spatule jusqu’à ce que les grains s’enrobent de beurre et deviennent translucides.
  • Arroser avec le vin, remuez pour laisser évaporer (1 min) puis verser une louche de bouillon chaud.
  • Ajouter les dés de potiron et les feuilles de sauge
  • Cuire à feu moyen, non couvert, durant 20 min, en remuant.
  • Avant que le riz ne deviennent sec, rajouter une louche de bouillon
  • La cuisson terminée, le riz est cuit, passer à la phase finale dite "mantecare" : Sur feu doux, ajoutez la crème ou le mascarpone, puis le parmesan râpé, bien remuer et rectifier l’assaisonnement.
  • Ceci achèvera d’apporter une consistance crémeuse au plat, dont la liaison est initialement apportée par l’amidon du riz.
  • Au bout de 1 min, mélanger longuement puis couvrir et laisser reposer 3 à 5 min.
  • Servir aussitôt.

 

Courgettes rondes farcies au quinoa et fêta

Publié le Mis à jour le

Voici une version végétarienne des traditionnelles courgettes farcies ! Puisque manger de la viande à chaque repas n’est pas nécessaire, n’hésitez pas à abuser de ce plat délicieux, complet et équilibré !
Servir les courgettes farcies seules ou avec une petite salade pour apporter un peu de fraîcheur.
Vous pouvez ajouter à la farce un peu de coulis ou de concentré de tomates.
  055
Ingrédients (4 personnes)
  •  4 courgettes rondes ( bio car on les mange avec la peau)
  •  200 gr de Quinoa
  • 100 gr de fêta
  • 1 grosse tomate ou 2 petites
  • 2 petit oignon
  • 1 cas de persil haché
  • 2 cas de pulpe de tomate
  • Sel et poivre
Préparation
  • Mettre une casserole d’eau salée à bouillir et le four à préchauffer à 210°C.
  • Laver les courgettes en frottant bien la peau.
  • Découper le chapeau et retirer la chair des courgettes à l’aide d’une petite cuillère à dents. La chair ne sera pas utilisée dans cette recette, n’hésitez donc pas à l’utiliser autrement dans une ratatouille, farce ou poêlée de légumes.
  • Faire cuire les courgettes, à la cocotte minute, à la vapeur 5 à 10 min selon leur grosseur
  • Pendant ce temps, faire cuire le quinoa selon les indications du paquet.
  • Laver et épépiner les tomates, couper la chair en dés.
  • Emincer l’oignon et hacher très finement le persil
  • Mélanger ensemble le quinoa cuit avec les cubes de fêta, les dés de tomates, l’oignon émincé, l’ail, le persil.
  • Assaisonner en sel et poivre à votre convenance.
  • Farcir les courgettes de ce mélange, les disposer dans un plat et verser dans le plat la pulpe de tomate ou une sauce tomate allongée d’un peu d’eau.
  • Enfourner pour 30 à 45mn à chaleur tournante selon votre four.
  • Les courgettes sont prêtes lorsque le quinoa est bien doré sur le dessus et forme une petite croûte, et quand les courgettes sont bien tendres sous la pointe du couteau.

Spaghettis aux fruits de mer

Publié le

Voici donc un plat typique de la région de Naples mais que l’on retrouve aussi dans d’autres régions notamment au bord de mer : les pâtes aux moules et encornets et aux moules avec quelques légumes, pour lui donner un peu de saveur douce.
On peut les préparer aussi en version blanche (sans tomates) ou carrément avec de la sauce tomate, mais je ne suis pas fan, je trouve qu’elle couvre trop la saveur iodée des moules.
Le grand secret de ce plat simple est non seulement l’excellente des ingrédients mais aussi le fait que tout est cuit en même temps (pâtes et coquillages). Ainsi la sauce ne cuit pas trop, c’est un plat minute et délicieux.

Pour bien amalgamer l’ensemble, comme souvent dans le recettes de pâtes, l’astuce consiste à finir de cuire les pâtes dans la sauce en mélangeant rapidement, en rajoutant éventuellement avec un peu d’eau de cuisson des pâtes. C’est un jeu d’enfant.
032

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 400 gr. de spaghetti
  • 500 gr. de moules
  • 4 petits calamars
  • huile d’olive extra vierge
  • 1 verre de vin blanc
  • 1 petit piment rouge (optionnel)
  • 1 courgette
  • 1/2 poivron rouge
  • sel
  • 1 gousse d’ail
  • 3 cas de persil ciselé

Préparation

  • Rincer les moules
  • Découper en petits dés la courgette et le 1/2 poivron.
  • Couper les encornets en lamelles
  • Faire rissoler une gousse d’ail avec 2 cs d’huile d’olive et le piment coupé en deux.
  • Ajouter les légumes coupées en dés et cuire pendant 5 minutes environ. Réserver
  • Dans la même poêle faire revenir les encornets 2 min puis rajouter les légumes.
  • Éteindre et garder de côté.
  • Faire rissoler, à feu doux, dans casserole, une demie gousse d’ail, et 1 cs d’huile d’olive chacune.
  • Y verser les moules et le vin puis couvrir
  • Cuire jusqu’à ce que les moules soient totalement ouverts: il faudra quelques minutes, veiller à ne pas trop cuire sinon la chair devient dure ou farineuse.
  • Filtrer le jus des fruits de mer et retirer les coques. Réserver quelques coquillages pour la décoration.
  • Verser le jus et la chair des coquillages dans la poêle avec les légumes et l’encornet
  • Pendant ce temps, porter à ébullition une grande quantité d’eau dans une casserole. Ne pas saler car le jus des moules l’est assez.
  • Y plonger les pâtes et cuire le temps indiqué sur le paquet.
  • Quelques minutes avant d’égoutter les pâtes, ajouter à la sauce quelques feuilles de persil ciselé.
  • Égoutter les spaghettis en gardant un peu d’eau de cuisson
  • Verser les pâtes dans la sauce.
  • Remettre la poêle a chauffer doucement et mélanger rapidement afin de faire réduire le jus des moules et de bien enrober les pâtes avec ce jus. Les pâtes ne doivent pas être sèches.
  • Servir de suite, bien chaud, avec un filet d’huile d’olive.