Encornets aux bettes 

Posted on Updated on

Pour commencer la semaine,  je vous présente un plat trés simple et classique de la cuisine Toscane, à base de légume du printemps: un plat de seiches ou calamars savoureux, parfumé et léger, en sauce, aux bettes.

Il s’agit de seiches ou de calamars qui sont cuites dans une sauce tomate légère et qui sont accompagnées de bettes. Elles apportent de la fraîcheur, ce n’est plus une sauce tomate classique.

Bon régal !

  
Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 700 g d’encornets ou de  seiches
  • 300 g de pulpe de tomates (1 petite boîte )
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 2 gousses d’ail
  • 1 branche de celeri  (sans les feuilles)
  • Huile d’olive
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 1/2 piment rouge (optionnel si vous n’aimez pas les plats épicés)
  • sel
  • 500g de bettes

Préparation :

  • Emincer l’oignon et l’ail
  • Couper en julienne la carotte et la branche de celeri.
  • Essuyer les encornets et les couper en lanières.
  • Couper en tronçons les pieds de bettes
  • Dans une poele, à l’huile d’olive, faire revenir l’oignon, l’ail et la carotte à feu doux pendant 5 minutes en remuant.
  • Ajouter les encornets et les faire revenir pendant 5 minutes.
  • Monter le feu, verser le vin et le laisser s’évaporer sans cesser de remuer.
  • Incorporer la tomate et le piment.
  • Couvrir et laisser cuire à feu doux environ 30 minutes.
  • Pendant ce temps, faire chauffer de l’eau salée dans un faitout.
  • Plonger les troncons de pieds de bettes dans l’eau bouillante et les laisser cuire 5 minutes, puis ajouter les feuilles des bettes 5 min de plus.
  • Les égouter soigneusement en les pressant puis les hacher grossièrement.
  • Ajouter les bettes, dans la poele avec  les encornets, .
  • Bien remuer
  • Saler poivrer, couvrir et poursuivre la cuisson pendant encore 10 minutes, à feu doux
  • Servir chaud

Gremolata à la noisette

Posted on Updated on

La gremolata, c’est un condiment italien que j’adore — un mélange tout simple de persil plat et zeste de citron hâchés finement.

On l’associe traditionnellement à l’osso buco, et effectivement elle fait des miracles sur n’importe quelle viande braisée, mijotée ou rôtie, en saupoudrage au moment de servir. Son goût frais et clair contrebalance la richesse de la viande et avive la saveur générale du plat.

On peut aussi :

  • la glisser sous la peau du poulet avant de le faire rôtir
  • en saupoudrer sur des légumes rôtis, particulièrement des aubergines, des champignons, des carottes, ou du chou-fleur,
  • l’utiliser pour garnir une soupe,
  • en ajouter à une salade,  comme une salade de lentilles,
  • en assaisonner des pâtes, des haricots blancs, ou des pommes de terre grenaille,
  • ajouter de la chapelure et un peu d’huile pour faire une pâte, à étaler sur des filets de poisson avant de les mettre au four,
  • en saupoudrer sur des moules vapeur ou des sardines grillées,
  • la mélanger à de la ricotta ou du chèvre frais pour garnir des canapés…

La liste ne s’arrête pas là, et vous seriez bien inspiré d’en préparer un petit ramequin quand vous avez les ingrédients sous la main : vous la garderez au frais un jour ou deux pour l’ajouter à ce que vous cuisinerez, histoire de voir les bonnes idées que ça vous donne.

Les variations sont tout aussi nombreuses : vous pouvez ajouter d’autres herbes fraîches au persil, vous pouvez remplacer les agrumes par du pamplemousse ou de la bergamote, et vous pouvez remplacer le sel par un filet d’anchois ou quelques olives noires.

Pour ma part, j’aime y ajouter des noisettes torréfiées pour la note rôtie. Dans cette recette, j’ai remplacé l’ail par un oignon nouveau.

008

Ingrédients

  • 1 petit bouquet de persil plat, 15 g environ
  • le zeste d’1/2 citron bio,
  • Le zeste d’1/2 orange bio
  • 1 gros oignon nouveau
  • 20 noisettes
  • poivre noir du moulin

Préparation

  • Prélever le zeste du en rubans avec un épluche-légume
  • Torréfier les noisettes dans une poêle à sec
  • Placer tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur et mixer par courtes impulsions pour hâcher finement, mais sans réduire en purée. Vous pouvez aussi y aller au couteau.
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement.
  • Couvrir et mettre au frais jusqu’au moment de servir, et jusqu’à deux jours maximum.

Soupe Pho au poulet

Posted on

Voici un souvenir de mon voyage au Vietnam.

Le Phở ( prononcez « Feu « ) est le plat national vietnamien. Cette soupe est composée de nouilles de riz, de morceaux de bœuf ou de poulet et d’herbes aromatiques ( Coriandre, Basilic.. ), le tout cuit dans un bouillon de bœuf ou de poulet. A ses débuts, la soupe Phở était dégustée qu’au petit déjeuner mais cette tradition n’a pas perduré et les vietnamiens en mangent à toute heure de la journée.

D’après l’histoire, son nom viendrait du plat français, le pot au feu et serait dû à l’influence française pendant les colonies mais l’origine du nom n’est pas certaine. A l’origine, il n’y avait pas de bœuf et la viande serait arrivée avec les français au 19éme siècle.

Un Phở du nord ne sera pas identique au Phở du sud puisque certains ingrédients sont ajoutés comme le soja. On trouve aussi du Phở au poulet.

L’avantage du Pho au poulet, c’est que l’on peut préparer cette soupe dans l’après-midi pour le soir, car elle est plutôt rapide à préparer.

023

Ingrédients pour 4 bols:

Pour le bouillon

  • 1 poulet jaune fermier
  • 2 cm gingembre frais émincé
  • 2 gros oignons coupés en deux en longueur
  • 2 clous de girofles
  • 1/2 étoile d’anis (badiane)
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 bâton de cannelle
  • 2 branches de citronelle
  • 2 graines de cardamone (écrasées au mortier)
  • 1/2 cac de poivre fraîchement moulu
  • 1 cas de gros sel

Pour servir :

  • 4 feuilles de chou chinois
  • 1 boite de pousse bambou émincé
  • 100 gr de pate au riz – j’aime celles qui sont de la largeur des tagliatelles
  • quelques branche de coriande ou de cerfeuil
  • 2 oignons émincés
  • 1 citron vert

Préparation

  • Préparation du bouillon
    • Dans une grande marmite, verser 4 litres d’eau avec la cas de gros sel.
    • Découper le poulet : pour cela, détacher les cuisses, les ailes, séparer le haut de la carcasse du bas, et couper le haut en deux.
    • Les mettre dans l’eau froide et porter à ébullition.
    • Très important : le bouillonnement ne doit jamais être trop important sinon le bouillon ne sera pas clair.
    • Enlever l’écume au fur et à mesure qu’elle se forme pendant une dizaine de minutes, et profitez en pour écumer le gras.
    • Le bouillon à présent doit être bien clair et bouillonner à petit feu
    • Pendant ce temps, dans une poële, faire dorer les oignons coupés en deux. L’oignon un peu caramélisé va donner un bouillon un goût un peu sucré et une jolie coloration brune
    • Passer le gingembre au mortier avec la cardamone, puis transférer dans le bouillon, ainsi que toutes les épices comme la badiane, la citronnelle coupée en deux dans le sens de la longueur, la cannelle, le poivre et le gros sel
    • Faire bouillir ainsi une bonne 1/2 heure, toujours avec un léger bouillonnement
    • Au bout de la 1/2 heure, sortez les morceaux de poulet, détacher la chair des os, et remettre les os dans le bouillon, tandis que la chair attendra au réfrigérateur
    • Laisser encore cuire une heure
  • Au moment de servir
    • Emincer les feuilles de choux chinois et les oignons
    • Couper en 4 le citron vert
    • Passer à l’eau les pousses de bambou pour enlever les conservateurs
    • Emincer finement 2 blancs de poulet
    • Ramener le bouillon à ébullition, puis ajouter les oignons coupés en rondelles
    • Faire cuire les pâtes (achetées fraîches de préférence) dans de l’eau salée,
    • Lorsqu’elles sont bien cuites et encore fermes, les mettre dans l »eau froide pour arrêter la cuisson.
    • Réchauffer les bols et les pâtes : Répartir les pâtes dans les bols, ajouter des morceaux de poulet, puis ajouter quelques louches de bouillon, laisser le tout se réchauffer et retransférer le bouillon dans la marmite.
    • Enfin dans le bol, sur les pâtes et le poulet, disposer un peu de chou chinois émincé, les pousses de bambou, du poulet, 1/4 de citron vert et verser le bouillon qui doit franchement dépasser le niveau de pâtes (à peu près 1 cm).
    • saupoudrer de coriandre haché

Pennes au pesto de persil et menthe

Posted on Updated on

Ces pâtes minute, printanières, au pesto de persil, sont vraiment emblématiques de la richesse et de la simplicité de la cuisine italienne.

Vous connaissez mon faible pour toutes les sortes de pesto, il sauve mes repas si souvent. Vu qu’à la maison j’ai une inconditionnelle des pâtes, souvent c’est là que le pesto intervient.

D’ailleurs vous avez dû remarquer que mon blog est peuplé de pesti (pluriel de pesto qui signifie tout simplement écrasé). Le plus répandu en Italie et à l’étranger est le pesto  genovese, de Gênes.  Mais en Italie, il en existe beaucoup comme le pesto rouge de poivrons notamment venant de Ligurie et en Sicile.

005

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 360 g de pennes  (j’adore les pennes Complet Naturalia)
  • les feuilles d’un bouquet de persil plat
  • une quinzaine de feuilles de menthe fraîche
  • 1 gousses d’ail
  • 2 cs bombées de pignons de pin + un peu pour servir
  • 2 cs bombées de parmesan râpé (ou de pecorino romano) + un peu pour servir
  • huile d’olive vierge extra, sel et poivre.
  • 4 petits oignons nouveaux
  • 4 filets d’anchois
Préparation
  • Couper finement les oignons nouveaux
  • Dans une grande casserole porter à ébullition de l’eau (4-5 litres) puis la saler.
  • Y plonger les pâtes et laisser cuire le temps indiqué sur paquet en ayant soin de remuer de temps à autre pour éviter qu’elles n’attachent.
  • Pendant ce temps, dans un mixer, verser l’ail, le persil, la menthe, les pignons et le parmesan.
  • Mixer le tout finement
  • Ajouter 1 cs d’huile d’olive et rectifier la consistance, elle doit être fluide, avec un peu d’eau de cuisson des pâtes.
  • Saler et poivrer. Verser dans un saladier
  • Égoutter les pâtes, en gardant un peu d’eau pour qu’elles glissent
  • Dans une poêle, à feu doux,déposer le pesto, le délayer avec de l’eau de cuisson des pâtes
  • Verser les pâtes dans la poêle et mélanger très rapidement jusqu’à évaporation de l’eau de cuisson.
  • Servir de suite bien chaud avec un filet d’huile d’olive, les filets d’anchois et quelques pignons et du fromage

Tajine de pintade aux carottes

Posted on Updated on

Avec le soleil, il me vient parfois des envies d’Afrique, de Maroc, de recettes confites …

J’adore les tajines, variables à l’infini, qui mijotent doucement, qui s’imprègnent de tous les parfums et nous rendent des saveurs superbes et réconfortantes. Un met qui fait voyager.

J’adore les recettes sucrées-salées et plus précisément l’alliance des carottes, des oranges et du cumin, je me suis donc fait plaisir avec ce tajine. Si vous n’êtes pas fan, supprimer le jus d’orange. J’utilise ici du ras-el-hanout jaune, plus chargé en curcuma, qui est plus « frais » en bouche et qui se marie généralement avec les poissons et les légumes. Si vous n’en n’avez pas, il suffit de rajouter un peu de curcuma au ras-el-hanout rouge.

Pour mes tajines, j’utilise toujours un wok, pas besoin d’avoir un plat en terre mais on peut aussi utiliser une cocotte en fonte.

028

Ingrédients (Pour 4 personnes)

  • 1 pintade coupées en 8 morceaux (demande à ton boucher)
  • 1 botte de carottes nouvelles ou 1 kg de carottes
  • 1 cs de ras-el-hanout jaune
  • huile d’olive
  • 2 oranges
  • 2 échalotes
  • 1 feuille de laurier
  • 1 cc de cumin en grains
  • 1 petit bouquet de coriandre

préparation

  • Dans le plat à tajine, une cocotte ou un wok, verser l’huile d’olive
  • Ajouter les épices, ras-el-hanout jaune et graines de cumin et faire chauffer les épices pendant 1 min à feu moyen
  • Y faire dorer les morceaux de pintade.
  • Pendant ce temps, éplucher et couper en tronçons les carottes.
  • Eplucher et émincer les échalotes dans le sens de la hauteur.
  • Verser les carottes et les échalotes sur la pintade.
  • Ajouter le feuille de laurier.
  • Arroser du jus des deux oranges.
  • Couvrir et cuire à feu doux durant 45 min à 1 heure
  • De temps à temps, mélanger le tout.
  • Le tajine doit avec peu de sauce, mais veillez à ce que le tajine ne soit pas sec, si besoin ajouter un peu d’eau et baisser le feu un peu.
  • Servir en saupoudrant un peu de coriandre ciselé

Pâtes sauce poireaux et anchois

Posted on Updated on

Ce plat est né en contemplant le frigo. Je ne sais pas vous mais instinctivement j’ai des associations fétiches avec les légumes: comme les anchois, l’ail et le fromage. Cela peut paraître bizarre mais c’est un mariage courant dans la cuisine italienne dans la mesure où les anchois sont souvent utilisées pour assaisonner: deux saveurs de caractère.

Enfin, j’ai ajouté des poireaux et des tomates cerise, pour le goût et la couleur. Un plat très facile que vous pouvez préparer et très italien.

072

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 300 g de pennes
  • 1 oignon jaune
  • 1 poireau
  • 2 gousses d’ail
  • 16 filets d’anchois à l’huile
  • 16 tomates cerise
  • sel, poivre
  • Huile d’olive
  • 80 gr de parmesan râpé

Préparation :

  • Emincer l’ail, l’oignon et le poireau
  • bien laver le poireau
  • Cuire les pâte dans une grande casserole d’eau, les cuire al dente puis réserver, conserver l’eau de cuisson
  • Dans une poêle, à l’huile d’olive, faire blondir l’ail, les oignons et les poireaux durant 3 min, à feu doux et à couvert
  • Ajouter les tomates cerises coupées en deux.
  • Au bout, de 2 min de cuisson, verser un peu d’eau de cuisson des pâtes et continuer la cuisson toujours à couvert
  • Après 2 min, ajouter les pâtes et bien remuer.
  • Ajouter un peu d’eau de cuisson des pâtes si elles sont trop sèches
  • Surtout bien remuer
  • Servir chaud en disposant 4 filets d’anchois et un peu de parmesan rappé

 

Bruscheta de pomme de terre aux lentilles corail

Posted on Updated on

Une recette végétarienne, du lundi, vide-frigo, bien végétale, une recette réconfortante et ensoleillée avec des lentilles corail, une de mes légumineuses favorites. Elles donnent une texture très crémeuse et la saveur douce.
Ce qui est pratique avec les lentilles corail, c’est qu’elles cuisent vite et ont une saveur gentille.
Afin de préparer un plat complet, j’ai accompagné les lentilles avec du brocoli et pommes de terre.
Bon début de semaine à tous !

014

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 100g de lentilles corail
  • 2 pommes de terres grandes
  • 1 oignon
  • 1 brocoli
  • 1 CC de Garam massala
  • 1 CC de curcuma
  • 1 CC de cumin en grain
  • 1/2 boite de tomates pelées
  • un filet d’huile d’olive
  • piment au goût
  • 1 cac de persil haché
 Préparation
  •  Couper les pommes de terre en deux
  • Les placer sur une plaque au four, face bombée contre la plaque.
  • Saler et laisser cuire à four chaud therm 7, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. et les faire cuire 40 min
  • Faire cuire les fleurettes de brocoli, 5 min dans une casserole dans l’eau bouillante
  • Émincer l’oignon
  • Dans un wok, faire chauffer le curcuma et les graines de cumin pendant 1 min à feu moyen
  • Puis ajouter un filet d’huile et y faire revenir les oignons
  • Laver les lentilles et les ajouter ainsi que 20cl d’eau et les tomates pelées.
  • Cuire à couvert pendant 7mn afin de sécher la préparation
  • Ajouter le Garam massala en mélangeant doucement.
  • Dresser le plat: disposer sur les pommes de terre, les lentilles et le brocoli
  • Saupoudrer de persil haché
  • Servir immédiatement.